Connexion

Nous observons 3 états de connexion:

1. La connexion négative: fuite (frustrante) ou attaque défensive (dangereuse), si mon cheval me considère comme un prédateur. A moi de ne pas en être un.

2. La connexion zéro: mon cheval s’intéresse à l’herbe à ses pieds ou à ses congénères dans le paddock d’à côté, et me gratifie d’une splendide indifférence. Frustrant également! Il faut que j’attire son attention.

3. La connexion positive (vidéo) : Il me reconnaît … avec 2 variantes:
comme dominé (risques): il me considère comme son copain de jeu (mais il est trop fort pour moi), comme son arbre préféré où se gratter avec vigueur (idem) ou comme son distributeur de friandises en me grimpant dans les poches. Bref, il ne me respecte pas. On ne voit pas bien pourquoi il changerait d’avis, quand je veux le mettre au travail.
comme dominant (sécurité): il a compris que de nous deux, c’est moi le leader, il respecte mon espace vital. Et, quand je lui demande quelque chose, il est à mon écoute. A condition de ne pas être parasité par ses peurs et qu’il puisse comprendre ce que je lui demande.

Environnement souhaitable pour créer cette connexion positive dominante

Un rond de longe + votre cheval + vousbv000001.edited

  • Rond de longe vraiment rond de préférence (sans angle, où il pourrait se sentir coincé)
  •  De 18-20 m de diamètre
  • De préférence, sol sablé. Sinon, attendre que le sol soit sec, non glissant, pour travailler.
  • Si votre cheval respecte les clôtures électriques, 3 lices de ruban électrique de 4 cm de large.
  • Si votre cheval est un vrai sauvage, qui a grandi dans les grandes plaines de l’ouest américain et qui prend l’homme pour un puma, vous aurez sans doute besoin d’un rond de débourrage professionnel, nettement plus costaud (et beaucoup plus coûteux).
Pour savoir comment mettre en place cette connexion positive et ce leadership,

consulter les articles correspondants dans la page « En savoir plus ».

A noter:

Cette connexion est toujours plus facile à créer dans un travail de couple que dans un travail collectif.
Et vous aurez peut-être (sans doute) à lui en rappeler le principe après une période d’inactivité prolongée.